Nord - Artois - Flandre


Nord - Artois - Flandre

- boucles d'oreilles Milanos

BIJOUX REGIONAUX ANCIENS - BIJOU REGIONAL

 


Croix de pardon, Le Portel, or, bijou régional boulonnais, (agrandi 200%)

cliquez sur photos pour les agrandir en haute résolution

 

Bijoux boulonnais regional

Pendants d'oreille Milanos


Pendants d'oreille Milanos, or articulé


Pendants d'oreille Milanos, or articulé

 

- boucles d'oreilles Milanos

 

La région entre Boulogne sur Mer et Calais est très riche en bijoux régionaux.  Les pêcheurs avaient un métier extrêmement risqué avec en compensation des revenus plus importants que certains autres métiers et aimaient bien afficher leur succès et également affirmer leur appartenance à une communauté assez fermée. La parure traditionnelle d'une femme de matelot consistait d'une paire de pendants d'oreille Milanos, grappe de raisin ou boules, une croix de pardon en filigrane, une bague nœud d'amour ou Lisbonne et une longue chaine dite sorcière avec un grand fermoir en forme de barillet. 

Les pendants d'oreille Milanos prennent leur nom de l'idée qu'ils consistent de mille anneaux, bien qu'il n'y en ait même pas une dizaine.  Les segments sont articulés et l'ensemble est très léger, donnant un joli effet avec le mouvement du porteur.   Ils ont toujours été chers et certaines femmes portaient des pendants d'oreille qui ressemblent aux Milanos mais qui sont en fait deux simples coquilles avec un dessin de chaque côté soudés ensemble (illustrés à droit). De loin ils peuvent se confondre avec des vrais Milanos et ils étaient souvent faits en plaqué d'or.   Aujourd'hui certains bijoutiers dans le nord de la France proposent des pendants d'oreille qu'ils appellent Milanos mais ils sont assez différents des vrais Milanos anciens et de fabrication grossier.


Les matelotes affectionnaient également des longues pendants d'oreille appelées "Les Monstrueuses", "Les Cloches d'or" ou "Gulden Klokken" (en flamand) et d'autres en forme de grappes de raisins, de glands ou de boules, très difficiles à retrouver aujourd'hui.


Pendants d'oreille
boulonnais Milanos

 


Pendants d'oreille boulonnais Milanos en métal argenté. copies modernes

 

 

 

Pendants d'oreille des Courguinois des

Bijoux boulonnais re

 


Petits pendants d'oreille du Courgain
(un quartier de Calais)
en or et verre bleu imitant le turquoise



 


Petits pendants d'oreille du Courgain
(un quartier de Calais)
en or et email bleu


 



Petits pendants d'oreille du Courgain
(un quartier de Calais) en or et turquoise

 

 



Rare pendants d'oreille "grappes de raisin" du Courgain en or

Les petites boucles d'oreille dormeuses dont elles auraient été suspendues sont manquantes. La plupart des femmes n'avaient qu'une paire des dormeuses qui été portées de façon permanente et plusieurs paires de plus grands pendentifs pour suspendre des dormeurs selon l'occasion.

Bijoux boulonnais re


Pendants d'oreille du Courgain
en or et turquoise


Pendants d'oreille du Courgain
en or et turquoise


Pendants d'oreille du Courgain
en or garnie de filigrane

 


Costume boulonnais avec longs pendants d'oreille

 

 

 

/ckfinder/userfiles/images/grands/cpa-costume-regional-bijou-equihen.jpg
Bijoux régionaux - grandes pendants d'oreille dites "Cloches d'or " ou "Monstrueuses"
avec sautoir sorcière, coiffe soleil.  Equihen, carte postale

 

 

Le Courguinois

"Le Courguinois à la barbe en collier, le gilet de laine bleu, la casquette de cuir à deux visières, la grande ceinture rouge ou rayée, roulée autour des reins.  Les femmes, le dimanche, portent encore le ravissant costume, dont leurs aïeules se revêtaient au quinzième siècle.  Un bonnet de linge fin, garni de tulle et de dentelles, tuyauté en éventail de soixante centimètres de diamètre, encadre leur visage bruni par le vent de la mer, et leurs noirs bandeaux écartés par une raie droite.  Un tablier de soie tombe sur leurs jupes violettes et un fichu de même étoffe dessiné comme les châles de l'Inde orne leur corsage.  De longues boucles d'oreille à grandes palmettes frangées descendent en scintillant jusqu'a leurs épaules et une belle chaîne d'or en complète leur originale toilette, qui les rend, ma foi, tout à fait jolies. " (1)

 


Pendants d'oreille "Les cloches d'or" ou "Les Monstrueuses"

 

 


Une actrice (Carole Bouquet) avec pendants d'oreille Milanos

 

 


Pendants d'oreille boulonnaise en argent

 

 

Chaîne "sorcière"

 

Une partie intégrale du costume des femmes de la côte nord était la chaîne dite "sorcière".  Très longue et faite en différent mailles et poids selon les moyens des acheteurs, elle était garnie d'un fermoir barillet dont la forme ressemble, pour certaines, à un tonneau.


Fermoir barillet en or de chaine sorcière, maille jaseron

 

 

Bagues

Bijoux boulonnais regiona

La bague de fiançailles traditionnelle au XIXème siècle était la bague turquoise, avec un ou plusieurs lignes de turquoises ou verre bleu imitant les turquoises.  Les bagues nœud d'amour et Lisbonne sont encore très populaires dans la région, beaucoup de femmes les portent tous les jours et les magasins locaux les vendent bien.  Les neuf hémisphères sur les bagues nœud d'amour sont censés représenter les neuf mois de grossesse et ces bagues sont souvent passées de mère en fille.  Malheureusement les bagues nœud d'amour et Lisbonne vendues aujourd'hui sont souvent des copies de copies de copies, faites par moulage, et la finesse de travail des originales n'est plus là.

 


Bague "turquoise" en or avec verre bleu imitant les turquoises et perles (manques)

 

 

 

Bague nœud d'amour


Bague nœud d'amour, argent
bijou régional boulonnais

Bague nœud d'amour, or
bijou régional boulonnais

Bague nœud d'amour, argent
bijou régional boulonnais

 


 

Bague serpent

 



Bague serpent en or, saphir et rubis,
populaire dans le nord, le pas de Calais
et Normandie (150%)


 


Bague serpent en or, diamant et rubis,
populaire dans le nord, le pas de Calais
et Normandie (150%)

 


Bague serpent en or,
diamant et rubis (150%)



 



Bague serpent en or et saphir,
populaire dans le nord, le pas de Calais
et Normandie (150%)

 

 

 

Bague Lisbonne

Bagues Lisbonne en or, bijou régional du nord de la France

 

 

'Bague capelet

Les bagues capelet, avec les motifs de foi, espérance et charité (respectivement la croix, l'ancre et le cœur) étaient portées par des femmes et également par des matelots. Les plus anciennes sont faites avec dix petites boules sur l'anneau, qui servaient à décompter les prières faites la nuit.  Le nom capelet vient du fait que ces bagues 'dizaine' servaient comme petite chapelet. En argent ou laiton, elles étaient souvent offertes aux enfants s'ils accompagnaient leurs parents pour acheter des bijoux, aller aux dorlots. Le bijoutier était appelé le dorlotier, et les longues boucles d'oreille sont encore aujourd'hui appelées 'les dorlots'. (Dorlots est verlan pour "lots d'or.") Selon Lionel Bonnemère (3), les bagues Capelet étaient offertes aux petites filles pour leur première communion dans toute la France, cependant on les rencontre plus souvent dans le nord.


Bague capelet dizaine en or et émail
 
Bague capelet dizaine en or et émail
 
   Bague capelet en or
(à noter les nombreuses réparations)

 

 


Bague capelet en or

 

 

Broche ou collier trois pensées

 

La broche trois pensées est formée de trois médaillons, chacun avec une plaque ovale décorée d’une pensée, très souvent émaillée.  Les plaques sont reliées par des motifs de filigrane en volutes.  Traditionnellement portée dans le Nord de la France en broche ou en collier, les trois pensées représentent une pensée pour le passé, une pensée pour le présent et une pensée pour le futur.

 


Broche trois pensées en or et émail

 

 


Collier trois pensées en or

 

 


Collier trois pensées en or

 

 


Collier trois pensées avec costume porteloise

 

 

 

Croix de Boulogne ou croix de pardon

 

La croix de pardon ou croix de Boulogne est formée d’une crois latine avec une décoration en spirales de filigrane d'or autour, évoquant les cordages des bateaux.  Les croix de pardon ont surtout été portées au Portel et à Boulogne sur Mer, où elles sont décorées de coquilles Saint Jacques aux extrémités des angles, tandis que celles de Calais se distinguent par de petites perles aux extrémités appelées grelots.

Il est souvent dit que la mode pour les filigranes a été importée par les Espagnols qui ont occupé la région au 17éme siècle, mais on ne rencontre pas des bijoux régionaux avec filigrane du 17ème siècle.  Il est plus probable que quelques achats faits par les matelots pour leurs femmes lors de leurs escales dans le golfe de Gascogne ont incité les bijoutiers locaux à adopter les techniques de filigrane.  En effet, le travail n'est pas difficile pour un bijoutier ; il suffit de torsader deux fils d'or ensemble puis de les passer entre deux rouleaux pour les aplatir un peu. Ensuite on fait des motifs avec les fils et on les attache enfin avec quelques points de soudure.  Les croix les plus anciennes ont trois pendeloques, à partir d'environ 1820 on ne les retrouve qu'avec une seule pendeloque.  Une croix dans la collection du MuCEM avec numéro d'inventaire 1991.24.1 et datée entre 1809-1819 comporte encore trois pendeloques.

 

 

                   
Croix du Portel ou croix de pardon du 18ème siècle, or
A noter les trois pendeloques, dont deux ont été supprimés sur les croix du 19ème siècle

 

 

 


Croix du Portel
ou croix de pardon, métal doré, dans son écrin d'origine

 

 


Croix du Portel
ou croix de pardon, or

Croix de Calais
ou croix de pardon, or

Croix de Calais
ou croix de pardon, or

 

 


Croix du Portel
ou croix de pardon, vermeil

Croix du Portel
ou croix de pardon, or

Croix de Calais
ou croix de pardon, or

 

 


Croix de Portel
ou croix de pardon, or

Croix de Portel
ou croix de pardon, or

Croix de Portel, moderne
ou croix de pardon, or

 

  


Croix du Portel
ou croix de pardon, or

 

Croix du Portel
ou croix de pardon, or

 

Croix de Calais
ou croix de pardon, or

 

Bijoux boulonnais regional

 


Croix du Portel
ou croix de pardon, vermeil

Croix du Portel
ou croix de pardon, or

Croix de Calais
ou croix de pardon, or

Bijoux boulonnais regional

 

         
Croix du Portel
ou croix de pardon, argent et strass

 

 

 


Croix de pardon en plaqué or

 

 

 

 

Il existe une variété précoce des croix de pardon dont on trouve des exemplaires aujourd'hui presque toujours en Belgique, bien qu'elles soient quelquefois pourvues de poinçons français.  En effet elles ont bien été fabriquées en Belgique, mais certaines pendant l'occupation française entre 1793 et 1815.

 

         
Deux croix de pardon flamandes en or, poinçons tête de coq sur une, poinçon belge de 1770 sur l'autre.

Bijoux boulonnais regional

 

Croix papillon de Flandres

 

Cette croix papillon, bien que d'origine flamande, était également portée dans le nord de la France et même en Normandie.  (Il convient de se rappeler que la Belgique était une province française entre 1793 et 1815).  En Belgique elle est connue sous le nom "croix à la Jeannette"

La croix est composée de deux éléments articulés et le coulant, s’il est présent, est fixé directement à la croix et muni de deux passants.  La croix est formée de fines bandes d’argent enroulés en volutes et garnies de diamants enchâssés dans des chatons en argent. Elle est munie d'une fine couche d'or au dos pour l'empêcher de noircir les vêtements.  Souvent attribué au sud de la France en la confondant avec la croix papillon provençale (à voir dans la section Provence de ce site), cette croix est différente et bien flamande.


    Croix papillon flamande, c1800-1840
 en or, argent et diamants

 


Croix papillon flamande, c1800-1840
 en or, argent et diamants


    Croix papillon flamande
 en or, argent et diamants

Bijoux boulonnais regional

 

Pendentif Vlaamse Hart

 

Les pendentifs Vlaamse Hart sont nés à Anvers vers la fin du 18ème siècle et sont faits en argent sur or, sertis de diamants roses.  “Vlaamse Hart” se traduit par “cœur flamand” et ces pendentifs représentent le cœur de Marie. Les plupart ont été fabriqués entre 1780 et 1850.  Sur trente-huit exemples qu'on trouve dans les trésors des églises d'Anvers, dix sont dépourvus de poinçons, six sont de Belgique de sud, quatorze de Mechelen, sept d'Anvers et un de Gand.

Il existe deux sortes de Vlaamse Hart : un est représenté par une simple couronne de fleurs sur la partie supérieure, tandis que l’autre, qui était offert comme gage d’amour, est décoré avec un arc, un carquois de flèches, une torche brulante et parfois des branches.

Bien que fabriqués en Belgique, ces bijoux étaient souvent portés dans le nord de la France et on retrouve même des exemplaires en Normandie. (Il convient de se rappeler que la Belgique était une province française entre 1793 et 1815)  (2)

 

 

 

 



Pendentif Vlaamse hart en argent et diamants
avec attributs d'amour

 

Pendentif Vlaamse hart en or, argent et diamants

 
 
Pendentif Vlaamse hart en or, argent et diamants
avec attributs d'amour (diamant central manquant)

Bijoux boulonnais regioBijoux boulonnais region

N'oubliez pas de cliquer sur les photos pour les voir en haute résolution!

 

 

 

Crochet de chatelaine de ciseaux

 

              
Crochet de chatelaine du nord de la France en argent

N'oubliez pas de cliquer sur les photos pour les voir en haute résolution!

 

 

         

Les mineurs de charbon dans le Nord affectionnaient particulièrement les étuis en acier pour
protéger leurs montres en argent contre les coups pendant le travail.  Bien que n'étant pas strictement régionaux, 
95% des montres dans ces étuis m'ont été proposés dans le Nord. La montre ici a été peinte avec de la peinture phosphorescent


 

 

 

 


Costume boulonnais avec longs pendants d'oreille type
'cloches d'or' et
coiffe soleil - Boulogne-sur-Mer  - photo ancienne

 


Costume boulonnais avec longs pendants d'oreille
coiffe soleil - région Pas de Calais  - photo ancienne

 

 

 


Costume boulonnais avec longs pendants d'oreille Milanos,
coiffe soleil et chaîne sorcière - région Pas de Calais  - photo ancienne

 

 

 


Costume boulonnais avec longs pendants d'oreille
coiffe soleil - région Pas de Calais  - carte postale ancienne

 

 

 


Costume de matelote avec longs pendants d'oreille
coiffe soleil - région Pas de Calais  - carte postale ancienne

 

 

 


Costume boulonnais avec longs pendants d'oreille
coiffe soleil - région Pas de Calais  - carte postale ancienne

 

 

Bijoux boulonnais regional

 


Porteloise avec pendants d'oreille Milanos, sautoir sorcière et coiffe le Toquet
On remarque autour du cou le traditionnel collier aux trois pensées : "pensez du passé,
pensez du présent et pensez au futur".  Le Portel, carte postale

 

 

 


Collier trois pensées avec costume porteloise



 

 

/ckfinder/userfiles/images/grands/cpa-costume-regional-bijou-equihen.jpg
Bijoux régionaux - grandes pendants d'oreille dites  "grappes de raisin"
avec sautoir sorcière, coiffe soleil.  Etaples, carte postale

 

Bijoux boulonnais regional


Bijoux régionaux : pendants d'oreille Milanos
avec sautoir sorcière, coiffe soleil.  Région Pas de Calais, carte postale

 

Bijoux boulonnais regional

 


Bijoux régionaux :  pendants d'oreille Milanos, 
sautoir sorcière et coiffe soleil.  Région Pas de Calais

 

Bijoux boulonnais regional

 


Bijoux régionaux : pendants d'oreille Milanos
avec coiffe soleil.  Région Pas de Calais

Bijoux boulonnais regional

 


Bijoux régionaux : pendants d'oreille Milanos, 
sautoir sorcière et coiffe soleil.  Région Pas de Calais

Bijoux boulonnais regional

 


Bijoux régionaux : pendants d'oreille Milanos, 
sautoir sorcière et coiffe soleil.  Région Pas de Calais

Bijoux boulonnais regional

Bijoux boulonnais regional


Bijoux régionaux - pendants d'oreille Milanos, 
sautoir sorcière avec croix de pardon et coiffe soleil.  Région Pas de Calais

Bijoux boulonnais regional

 


Bijoux régionaux dans photo ancienne - pendants d'oreille Milanos, 
collier trois pensées, sautoir sorcière avec croix de pardon et coiffe soleil.  Boulogne-sur-Mer

 

 

 


Bijoux régionaux - pendants d'oreille Milanos, 
sautoir sorcière avec broche camée - matelote de Dunkerque

Bijoux boulonnais regional

 

 


Matelote avec sautoir dit sorcière, croix de pardon et pendants d'oreille Milanos

 

1:    Peltereau-Villeneuve; Imprimerie Saint-Pierre, 1925

2:   Uit de sacristie - Textiel en juwelen in kerkelijk bezit in de provincie Antwerpen, Provincial Museum voor Kunstambachten Sterkshof, 1985   

3:    Lionel Bonnemère, 1843-1905, Folkloriste, dramaturge, avocat et collectionneur de bijoux traditionnels et art populaire.

 

Contactez-moi avec vos suggestions, corrections, photos, questions et commentaires !

Bijoux boulonnais regional

 

contenu:
 

croix de Boulogne - boucles d'oreilles Milanos - pendants d'oreilles Milanos - bague Lisbonne - bague noeud d'amour - chaine sorcière - croix de pardon - bijoux boulonnais - coiffe soleil - costume de matelotte - bague capelet - croix de Champagne - croix d'Alsace - broche alsacienne - croix de Lorraine - bijoux des régions de France - les bijoux des Français - les  bijoux de France - bijoux régionaux - bijou régional - croix écotée - pendentif Saint Esprit - Saint Esprit d'Aurillac - rose de Velay - collier d'esclavage - croix de Puy en Velay  - croix d'Auvergne - bijoux d'Auvergne - bijoux auvergnat - collier Saint Esprit de Puy en Velay - croix de Velay - bijoux d'Auvergne et du Velay - costume regional - bijoux régionaux - coiffe  - coiffe auvergnat - bijoux des régions de France - bijoux régionaux - les bijoux traditionnels Français - croix régionales - Léon Giron - Antoine Raspal - Thomas Desgeorge - Estella Canziani - esclavage auvergnat - French regional jewellery – jewelry - French traditional jewellery – jewelry - French folk-dress - French folk costumes - antique French jewellery - les bijoux de France - les bijoux des Français - Streeksieraden en Zeeland Friesland - Vlaamse Hart

BIJOUX REGIONAUX ANCIENS - BIJOU REGIONAL

 

Bijoux des régions de France
Nord - Artois - Flandre