Fiançailles

Les fiançailles

 

Entre le 17ème et 19ème siècle, la bague de fiançailles traditionnelle en France était la bague de foi ou la bague dit de promesse.  La bague de foi, ou de fede, se caractérise par un cœur tenu (ou dissimulé) par deux mains, ou par deux cœurs accolés, généralement surmontés d’une couronne. La bague de promesse comporte un chaton ovale sans pierre gravé avec des attributs religieux ou des rebus.  Datent du 17ème au 19ème siècle et presque toujours en laiton, on les trouve souvent avec un cœur avec une lettre L : Mon cœur est à elle ou Elle a mon cœur ou un cœur avec une lettre V : Mon cœur est à vous ou vous avez mon coeur.

Auparavant les bagues diamant étaient chères et rares et appartenaient à des personnes assez fortunées. La tradition de la bague de fiançailles en diamants n’existait pas en France avant environ 1850.  Bien qu'il y avait une mode au 18ème siècle pour les membres de l'aristocratie de porter des bagues avec un diamant taillé en point pour permettre à la porteur de graver ses initiales ou des phrases dans les miroirs et fenêtres, pour la reste de la population, la bague de fiançailles en bronze ou en argent sans pierre précieuse était la norme, et dont la forme variait selon la région.  Sur le littoral nord, par exemple, on offrait pour les fiançailles "La Turquoise", une bague comportant une ou plusieurs lignes de toute petite turquoises.

 


     bague de foi ou bague fede
en argent


bague de foi (Foy) ou bague
fede, metal argenté


b
bague de foi (Foy) ou
bague fede, argent

 


photo de mariage c1900

 

 


bague de foi (Foy) ou bague fede, or

 


bague de foi (Foy) ou bague fede, or

 
bague de foi (Foy ou bague fede), or

bagues de foi (Foy) ou fede en or

 

 

 

 


bague de foi (Foy) ou bague fede, or

 

 


poinç
on sur la bague de foi (Foy)
ou bague fede à gauche, or

 

 

 

 

                                      
bagues de promesse à rébus en laiton : "Elle a mon coeur"

 

 

 


bague de promesse à rébus en argent : "Elle a mon coeur"

 

 


bague "à la duchesse Anne" en argent et grenats

 


bague "à la duchesse Anne" en argent et grenats

 
bague "à la duchesse Anne" en argent et grenats

bagues "à la duchesse Anne" en argent et grenats, 1809-1819

 

En basse Normandie et en Bretagne, la bague fédé en argent dite "à la Duchesse Anne " ou "bague à sept pierres" sur laquelle figure deux cœurs et sept pierres, souvent des grenats, était très courante entre 1800 et 1880 comme bague de fiançailles.  On remarque qu'un des deux coeurs était généralement doré sur les bagues en argent.

 

 


bague à la duchesse Anne très usé, or

 


bague à la duchesse Anne argent et grenats

 

 

 

 

Bagues de fiançailles dites du pays messin (selon Maximin Déloche) en métal doré et argent (centre)
 

 

 


Bague de fiançailles de Strasbourg, dite la paysanne en argent et verre

 

 


Bague de fiançailles dîte à l'anglaise en argent et verre

 


bague en or sertie de diamants
taillés en rose, c1810-1830

 
  bague en or sertie de petit diamant, c1900

 

Le mot diamant vient du grec Adamas, ou indomptable/incassable et c'est la combinaison de la longévité du diamant que l'on peut porter toute une vie sans usure apparente et son symbolisme avec l’unité et stabilité du mariage qui ont rendu son utilisation incontournable.  Les premières bague de fiançailles avec diamants pour des classes moyennes comportaient de très petites diamants, de un à deux centièmes de carat.  Ces diamants étaient souvent de véritables éclats, morceaux détachés d’un diamant plus grand lors de son clivage et sertis sans polissage préalable.  Aujourd’hui on appelle encore les petits brillants des « éclats » bien qu’ils soient taillés avec 57 facettes.

Au 18ème et 19ème siècle c'était un grand évènement dans la vie d'un jeune homme ou d'un couple d'aller chez le bijoutier acheter les bijoux de fiançailles.  C'était souvent la première fois qu'on entrait dans une bijouterie donc forcément un moment de trépidation et d’anticipation.  La bague de fiançailles, voire une parure complète de mariage comportant collier, bracelet et boucles d'oreilles, était un achat important pour des personnes, qui à cette époque, n'avaient pas beaucoup de surplus dans leur revenus et les négociations étaient souvent longues.  Quelquefois un lot d’or était offert au couple par leur parents pour être transformé en des bijoux si convoité par la fiancée.  Le trousseau résultant s’appelait "la mise" en Normandie tandis que la visite au bijoutier s’appelait "aller à dorlots" dans le Nord, verlan pour "lots d’or."

La parure de bijoux portée par la mariée était une source de fierté pour le couple; il montrait aux autres leur niveau de prospérité, et le couple s’efforçait toute leur vie de la garder et d'y ajouter des bijoux dès que possible.  Les banques n’avaient pas la confiance d’une population ayant entendu parler de la faillite de la Banque Royale de John Law en 1720 et le fiasco des assignats de 1795, et l’or, sous forme de bijoux ou de Napoléons, était une valeur sûre et facilement négociable.  Dans une période où il n’y avait pas de sécurité sociale, la seule façon de surmonter des périodes difficiles, si on n’avait pas l’aide de la famille, était de vendre son or ou de le gager au Crédit Municipal.

Aujourd’hui la valeur des bijoux achetés pour les fiançailles représente bien moins que dans la passé et le diamant d’un carat qui est plus ou moins la norme en Amérique du nord n'est que rarement acheté en France. 

Dans les bijouteries situées dans les centres commerciaux, le prix moyen investi dans une bague de fiançailles se situe entre €300 et €500 tandis que dans les bijouteries de centre-ville le budget est un peu plus elevé.

Les couples avec des petits revenus se contentent quelque fois d’une bague aigue-marine ou amethyste à €150.


  bague en or sertie de petit diamant, c1900

 

 

 

 


bague en or avec perles fines

 


bague de foi en or
marcasites et grenats

bague en or sertie de perles fines
et éclats de diamants

 


clavier en argent à décor de deux coeurs transpercés par une flèche, enflammés sur un autel
offert comme cadeau de fiançailles ou de mariage dans les environs de Perpignan

 

 

 

Châtelaine en argent ciselé puis doré à trois couleurs à décor de panier de fleurs, torche enflammée et carquois de flèches.
Offerte comme cadeau de fiançailles ou de mariage, collecté en Normandie

 

Les fleurs sont un motif populaire dans les cadeaux d'amour, il y a un vieux verbe "fleureter" qui vient de "fleurette", dont les anciens dictionnaires donnait le définition suivant - Fleurette, petit compliment d'amour dont les fleurs sont à la fois le prétexte et les termes de comparaison.  Dommage que ce joli terme à été subtilisé par les anglais qui nous ont imposé flirt.......

 


" j'aime qu'on "
 
" m'aime comme "
 


" j'aime quand "

médaille d'amour avec disc tournant revelent trois phrases, or, diamant et email

 

 

Les fiançailles

 

 

Table des matières

bague de fiançailles, bague de foi, bague à la Duchess Anne, alliance en or,  ivoire de Dieppe, argenterie, métal argenté, argent massif, ménagère en argent, manche à gigot, pelle à tarte, pince à sucre, louche, cuillère à ragout en argent XVIII, sucrier en argent, service de baptême en argent, théière en argent, rince doigts en argent, Christofle, Tiffany, Têtard Frères, Fabergé, Mappin and Webb, cafetière en argent, chocolatière en argent, plateau en argent, argenterie art déco, argenterie art nouveau, manches a côtelettes en argent, service à découper en argent, service à confits, cuillère à Absinthe, saupoudreuse en argent, passe thé en argent, verseuse en argent, casserole en argent, bijou régional, bijoux régionaux, bijoux et orfèvres en Haute-Normandie, bijoux des régions de France, costume régionale, coiffe, Streeksieraden in Zeeland, Freisland,  bijoux de deuil, bague de deuil, collier de deuil, bague en cheveux, bracelet de deuil, bracelet en cheveux, collier en cheveux, croix de deuil, bijoux en jais, boucles d'oreilles en jais, parure de deuil, broche de deuil, broche en cheveux - Les ouvrages en cheveux par Andrée Chanlot - antieke sieraden - bague de foi, alliance de mariage, bague de fiançailles, bague marguerite, bague diamant, bague normande, bague capelet, bague tank, bague de deuil, bague des tranchées, bague des poilus, bague en aluminium, bague romaine, bague pensée, bague toi et moi, bijou régional, bijoux régionaux, les bijoux traditionnels Français, bijoux et orfèvres en Haute-Normandie - bijou normand - bijoux normands - boutons de manchettes or anciens, bouton manchettes argent, chevalier or, chevalier ancien, bague intaille or, boutons de col, boucles de chaussures argent et strass, boucle de col, agrafe de corporation, étui à cartes de visite, étui à allumettes, montre gousset, chaine de montre, bijoux de chasse, bijoux masculins, bijou régional, bijoux régionaux, les bijoux des français, boucles d'oreilles Milanos, pendants d'oreilles Milanos, boucles d'oreilles jais, boucles d'oreilles de deuil, boucles d'oreilles anciennes, boucles d'oreilles en or, boucles d'oreilles régionaux, boucles d'oreilles normandes, boucles d'oreilles Poissards, boucles d'oreilles sablais, boucles d'oreilles en filigrane, boucles d'oreilles savoyards, boucles d'oreilles créoles anciennes, boucles d'oreilles provençales, boucles d'oreilles auvergnats, boucles d'oreilles bretonnes - bracelet ancien, bracelet tank, bracelet époque Restauration, bracelet art nouveau, bracelet art deco, bracelet régional, bracelet grenat, bracelet provençal, bracelet normand, bracelet savoyard, bracelet breton, bracelet de deuil, bracelet de baptême, bracelet de communion, bracelet en cheveux, bracelet traditionnel, collier dite d'esclavage, chaine sautoir, collier draperie, chaine en or, chaine de montre, chaine ancienne, collier Tubogaz, collier art deco, collier de perles, collier Saint Esprit, sautoir en or, sautoir 'sorcière'- crochet de châtelaine à ciseaux en argent - croix huguenote, croix bosse, croix drille, quadrille, croix de pierres, croix de Rouen, croix de Puy, croix d'Auvergne, croix de Velay, croix de Bresse, croix Jeannette, croix de Lorraine, croix de Savoie, Croix plate des Villards, croix plate des Villars, croix de Saint Lô, croix de Caen, croix de Boulogne, croix du Portel, croix capucine, croix Maintenon, croix de Nice, croix plate, croix Marie Antoinette, croix Louis XVI, croix écotée, croix bretonne, croix de Faucigny, croix pattée, croix fleuri, croix de Valloire, croix reliquaire, croix d'Arles, croix fleuri, croix en corail, croix émaillé, croix dévote, croix en corail, croix à pendeloques, larmes de Jésus, croix de Champagne, croix papillon, croix flamande, croix de communion, croix de baptême, croix en ivoire, croix de berceau, croix picarde, croix en or, bijou régional, bijoux régionaux, bijoux et orfèvres en Haute-Normandie, bijoux des régions de France, costume régionale, coiffe, croix baton, croix de communion, croix en ivoire, - épingle ancienne, épingle époque Restauration, épingle art nouveau, épingle art déco, épingle régionale, épingle grenat, épingle provençale, épingle normande, épingle savoyarde, épingle bretonne, épingle de deuil, épingle en cheveux, épingle traditionnel, épingle bébé, épingle diamant, épingle camée, épingle en ivoire, épingle porte photo, épingle en email plique-à-jour, épingle perle, épingle limousine, épingle corail, épingle de nourrice, les bijoux traditionnels français - Pieter van Abeele - pendentif ancien, pendentif époque Restauration, pendentif art nouveau, pendentif art déco, pendentif régionale, pendentif grenat, pendentif provençal, pendentif normand, pendentif savoyard, pendentif breton, pendentif de deuil, pendentif en cheveux, pendentif traditionnel, pendentif bébé, pendentif diamant, pendentif flamand, pendentif camée, pendentif en ivoire, pendentif porte photo, pendentif en email plique-à-jour, pendentif perle, pendentif limousin, pendentif corail, pendentif Saint Esprit, Saint Esprit normand, Saint Esprit de Puy, Saint Esprit Clermont Ferrand, Saint Esprit de Velay, griffe de tigre, griffe de lion

 

Les fiançailles