La Guerre

Les bijoux traditionnels français
bijoux de la guerre - l'artisanat des tranchées

 

 

Les guerres sont toujours financées par la population et la première guerre mondiale n’a pas fait exception : L’Europe utilisait encore l’étalon or en 1914 et chaque billet était garanti par et librement échangeable contre de l’or. Le gouvernement français ne pouvait donc pas simplement imprimer des billets; il devait dans un premier temps soutirer le plus d’or possible à la population avant de supprimer l’indexation des billets à l’or. De vastes campagnes publicitaires encourageaient la population à échanger leurs pièces d’or contre des emprunts de la Défense Nationale grâce à de charmants affiches de propagande collés à travers le pays, montrant des pièces d’or écrasant le soldat allemand ou des paysans confiant leurs pièces d’or. Une fois que la majorité des pièces d’or en circulation fût récupérée dans les caisses de la Banque de France, le gouvernement a suspendu la convertibilité des billets et a pu faire tourner la planche à billets.  L’inflation commença et ceux qui avaient échangé leur or pour des bons de la Banque de France étaient bien moins riches après la guerre que ceux qui avaient gardé leurs Napoléons.  Ce fût le prix du patriotisme.

 


 Affiche patriotique 1914-1918
 
 Affiche patriotique 1914-1918

 

Le gouvernement a utilisé une partie de l’or pour payer les importations de matériel, car aucun pays n’aurait accepté d’être le créancier de la France de 1914-1918. (Pour l’anecdote, les Américains avaient longtemps fixé le cours du dollar à $35 échangé contre une once (31.1g) d’or pour les transactions internationales mais ils furent obliger de l’abandonner en 1971. Entre-temps, et à ce prix très avantageux, Charles de Gaulle avait converti tous les avoirs en dollars détenu par la France en or, et la Banque de France detient encore des tonnes de pièces de $20 or dans ses réserves.)


C'est surtout pendant la première guerre, la "grande guerre", que des bijoux particuliers sont apparus. On peut peut-être les classer dans deux catégories : les bijoux faits par les soldats, les bijoux des tranchées, et les bijoux vendus par des fabricants à un public friand d'un moyen de montrer leur soutien à la cause, aux troupes voire leur affection pour les membres de leur famille en service.


Les poilus avaient souvent des périodes d'inactivité, et certains pour passer le temps confectionnaient des bijoux, des briquets et d'autres souvenirs avec des morceaux de cuivre, laiton ou aluminium venant des obus ou de matériel endommagé. Ces bijoux des tranchées étaient vendus au bénéfice des soldats par leur famille et par quelques bijoutiers. On trouve de temps en temps dans les effets des soldats français des bagues des tranchées allemands dérobés, prouvant que les deux camps avaient le même loisir!


Dans les villes, les journaux étaient remplis de nouvelles encourageantes et on vantait souvent la supériorité des canons français de 75mm qui faisaient peur aux Allemands, créant ainsi un marché pour des broches et pendentifs avec pour motif des canons. On rencontre également des petites broches montrant un aigle avec une perle dans le bec ou dans les griffes, dessinés par l'aviateur et peintre de la marine Henri Farré (1871 - 1934), ainsi que des broches avec une façade en verre derrière laquelle on fixait une petite photo du soldat.

 

 


Médaille offerte aux colombophiles qui ont prêté leurs pigeons lors du siège de Paris 1870 - 1871, argent

 


Bague des ligueurs de 1871 en métal argenté

La fidélité patriotique à la résistance dans la défaite de 1871 est l'origine de la Ligue des Patriotes, à laquelle est reliée la noble figure de Paul Déroulède; la bague des ligueurs est en argent ou en cuivre (284); son chaton ovale est orné de la réduction du bas-relief de Rude : La patrie en danger; en exergue la légende France souviens-toi, au-dessous, la date 1871.  Maximin Deloche (1)

 

 


Broche aviateur en or, 1914 - 1918
 
Broche aviateur en or, 1914 - 1918
 

Broche aviateur en or, 1914 - 1918

Broche aviateur en or, 1914 - 1918

 

 


médaille patriotique 1914-1918 - le coq lorgnant le constellation Leo (le lion d'Angleterre) avec les mots
"Ni vous sans moi - Ni moi sans vous" tiré de l'histoire de Tristan et Iseult

 

 

 

 

 


Médaille des orphelins de la grande guerre

 

 


Montre patriotique circa 1914-1918 en cupro-nic
el


montre patriotique circa 1914-1918 en cupro-nickel

Montre patriotique circa 1914-1918 en cupro-nickel

 


Montre patritique 1915, cupro - nickel   Le coq français écrasant l'aigle allemand

 

 


Médaille donné par un employeur à son employé

 

 


 Bracelet d'identité de soldat 


Chapelet ayant apartenu à un poilu

 

 

bijoux des tranchées - bagues des poilus

 


 Bague des tranchées en aluminium, 1914 - 1918

Bague des tranchées Yser en aluminium, 1914 - 1918

 Bague des tranchées en aluminium, 1914 - 1918

 Bagues des tranchées en aluminium, 1914 - 1918

 

 


 Bague des tranchées en aluminium et cuivre, 1914 - 1918

Bague des tranchées en aluminium et cuivre, 1914 - 1918

 Bague des tranchées  en aluminium et cuivre, 1914 - 1918

 Bagues des tranchées en aluminium et cuivre, 1914 - 1918

 

 


 Bague des poilus en aluminium, 1914 - 1918

 Bague des tranchées, Allemande en aluminium, 1914 - 1918

Bague des tranchées en aluminium, 1914 - 1918

 Bagues des tranchées en aluminium, 1914 - 1918

 

 


La fabrication de bagues par les poilus : moulage dans un tube planté dans une pomme de terre

 

 


Les activités des poilus - carte postale de l'époque - cliquez pour agrandir

 

 

 


 Bague des tranchées  en aluminium, 1914 - 1918
 


Bague des tranchées  en aluminium et cuivre, 1914 - 1918

 
 Bague des tranchées  en aluminium, 1914 - 1918

 Bagues des tranchées en aluminium, 1914 - 1918

 

 

 


Bague avec poilu en kepi, métal argenté, 1914 - 1915
 


Bague de la 4ème régiment d'artillerie, époque Napoléon III

 


Bague avec Maréchal Joffre, métal argenté, 1914 - 1918

 


Bijou des tranchées, pendentif en aluminium et verre, 1914 - 1918

 

 

 


Equipe de batterie devant leur pièce de 75mm

 

 

 


 Pendentif de canon de 75mm, 1914 - 1915, or
 
Pendentif de canon de 75mm, 1914 - 1918, or
 
Pendentif de canon de 75mm, 1914 - 1918, or

Pendentifs de canon de 75mm, 1914 - 1918, or

 

 


Broche de canon de 75mm,
1914 - 1918, or

 


Pendentif de canon de 75mm, 1914 - 1918, or

 
Pendentif de canon de 75mm,
1914 - 1918, or
 
Pendentif de canon de 75mm,
1914 - 1918, or

Pendentifs de canon de 75mm, 1914 - 1918, or


 

 


Porte photo en argent avec soldat et Alsacienne, recto

Porte photo en argent avec motif de canon de 75mm, verso

Porte photo en argent avec soldat libérant une Alsacienne et un canon de 75mm

 

 

 


Médaille patriotique - coq sur char écrasant l'aigle d'Allemagne

 

 

L'artisanat des tranchées


Publicité de 1915 dans le magazine l'Illustration
  " ...... en ces jours de bataille, nous portons des bijoux faits d'éclats de mitraille"
 

 

 

     
Broche porte-photo, argent

 


Bague croix de Lorraine 1914 - 1915 or et email

 



Médaille de Jean d'Arc, populaire pendant les guerres

 

 

 

 

(1)   DELOCHE, Maximin., La bague en France à travers l'histoire, Librairie de Paris, 1929 ***

 

 

Contactez-moi avec vos suggestions, corrections, photos, questions et commentaires!

 

table des matières

bijoux des tranchées, artisanat des tranchées, bague des poilus, bijoux des poilus, médaille de guerre, bijoux des canons 75mm, canon 75, bijoux patriotiques, broche aviateur- Streeksieraden in Zeeland, bijou régional, bijoux régionaux, bijoux des régions de France, les bijoux traditionnels Français, les bijoux de France

 

Les bijoux traditionnels français
bijoux de la guerre - l'artisanat des tranchées